Norwest, Henrv Louis (Louie)

Henry Louis Norwest est né le 1er mai 1884 à Fort Saskatchewan, Alberta. Il était d’ascendance française et crie. Avant la guerre, Norwest gagnait sa vie comme sellier et comme cowboy.

Il s’était enrôlé une première fois le 2 janvier 1915, à Wetaskiwin, comme soldat dans le 3e Bataillon canadien (Mounted Rifles) de la Force expéditionnaire du Canada (CEF). Libéré trois mois plus tard pour ivresse, il fut engagé dans la Royale gendarmerie à cheval du Nord-Ouest pour une période de cinq mois, après quoi il s’est enrôlé de nouveau dans la CEF à Calgary, le 8 septembre 1915. Deux mois plus tard, son unité, le 50e Bataillon d’infanterie canadienne, s’embarqua pour l’Angleterre avant de poursuivre sa route vers la France en août 1916.

Il est dit que Norwest était d’une nature plutôt calme et réservée. Quelle que puisse être la situation, il ne perdait jamais son sang-froid et il s’est révélé une source d’inspiration pour ses compagnons d’armes. On l’a surnommé « Ducky » quand, alors qu’il était en permission à Londres, il a dû s’esquiver (duck en anglais) pour échapper aux filles.

Norwest est rapidement devenu l’un des plus célèbres tireurs d'élite de la Première Guerre mondiale. Ayant atteint le grade de caporal suppléant, il était même craint des Allemands qui connaissait sa réputation. On lui attribue officiellement le nombre de 115 tirs réussis. Il possédait toutes les qualités requises pour un tireur d’élite : excellente adresse au tir, la capacité de rester parfaitement immobile pendant de très longues périodes et des techniques de camouflage extraordinaires. En raison de ses compétences exceptionnelles, ses supérieurs l’envoyaient souvent en mission de reconnaissance dans le « No Man’s Land » ou derrière les lignes ennemies. La nuit, il lui arrivait même de se glisser derrière les lignes ennemies pour faire une nouvelle victime aux petites heures du matin. En 1917, il s’est mérité la Médaille militaire (MM) durant la bataille de la crête de Vimy.

Juste avant la dernière offensive à Amiens, France, en août 1918, Norwest fut envoyé derrière les lignes. Toutefois, à sa demande, il a participé à l’attaque et s’est rendu indispensable en éliminant des tireurs d’élite et détruisant des postes de mitrailleuses. Moins de trois mois avant la fin de la guerre, il a joué de malchance. Le 18 août, Norwest et deux autres soldats recherchaient un dangereux nid de tireurs d’élite ennemis à Fouquescourt (Somme, France). La balle d’un soldat allemand a atteint le franc-tireur métis, le tuant instantanément. Sur l’écriteau placé temporairement sur sa tombe, ses compagnons d’armes avaient inscrit : « Celui qui a eu Norwest devait être un sacré bon tireur. » « Pour sa bravoure sur le champs de bataille », Norwest a reçu à titre posthume une agrafe pour sa Médaille militaire. Il devenait ainsi l’un des quelque 830 membres de la FEC à recevoir cette double récompense.

Un de ses compagnons d’armes a écrit ce qui suit à son sujet :

Notre célèbre tireur d'élite connaissait sans doute mieux que la plupart d'entre nous le prix de la vie et celui de la mort. Henry Norwest a accompli sa terrible tâche superbement parce qu'il croyait que ses aptitudes spéciales ne lui donnaient d'autre choix que de remplir cette mission indispensable. Notre tireur d'élite du 50e [Bataillon] se consacra passionnément à sa tâche et fit preuve d'un détachement complet lorsqu'il se trouvait au front. ... Par contre, lorsque nous avions la rare occasion de le croiser, nous le trouvions d'un abord agréable et gentil. Il était l'un des nôtres et il nous servait toujours d'inspiration.

Marié et père de trois enfants, la dépouille de Norwest a été transférée au Warvillers Churchyard Extension, un petit village près d’Amiens qu’il avait aidé à reprendre des mains de l’ennemi. L’un de ses fusils est exposé au King’s Own Calgary Regiment Museum qui fait partie du Musée des régiments, à Calgary.

Lectures complémentaires

  • Anciens Combattants Canada. Soldats autochtones : Terres étrangères. [Ottawa]: Anciens Combattants Canada, 2005. Consulté le 7 mars 2016
  • James Dempsey, “Norwest, Henry” dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003. Consulté le 8 mars 2016
  • Wikipedia. “Henry Norwest” Consulté le 7 mars 2016
Notice biographique
Nom et prénom Norwest, Henrv Louis (Louie)
Aussi connu comme Louie, Henry
Nation Métis
Lieu de bande Frog Lake/Duck Lake, SK
Date de naissance 1884-05-01, 1884-05-08, 1915-01-02, 1915-09-08, 1917-07-09, 1918-10-07
Lieu de naissance Prince Albert, SK
Date de décès 1918-08-18
Proche parent Father: Henry Norwest
Marié avant l’inscription Single
Métier avant l’inscription Saddler, Cowpuncher
Notes biographiques Son of Mrs. Genevieve Norwest, of Sacred Heart, Alberta.
Cause de décès On Aug. 18th, 1918, three months before the war ended, Norwest and two others were looking for a nest of troublesome enemy snipers. A sniper's bullet hit Norwest, killing him instantly. CF. Native soldiers, Foreign battlefields, p. 13
Religion Roman Catholic
Conflit WWI
Numéro de service 3474, 435684
Dossiers de service http://www.bac-lac.gc.ca/eng/discover/military-heritage/first-world-war/first-world-war-1914-1918-cef/Pages/item.aspx?IdNumber=550938
Unité du CEC 50th Bn
Grade militaire Private
Expérience militaire antérieure RNWMP - 5 months
Date d’inscription 1884-05-01, 1884-05-08, 1915-01-02, 1915-09-08, 1917-07-09, 1918-10-07
Lieu d’inscription Wetaskiwin, AB, Calgary, AB
Âge au moment de l’inscription 31
Historique de service He was killed at the Battle of Amiens., Norwest was one of the most famous Canadian snipers in WWI. He achieved a sniping record of 115 fatal shots in this three years with the 50th Batt. Cf. Native soldiers, Foreign battlefields, p 11, His career in the army didn't begin so gloriously. He enlisted in Jan. 1915 under the name Henry Louie and was discharged after three months for misbehaviour. Eight months later, he signed up again, under a new name with a fresh slate. Cf. Native soldiers, Foreign battlefields, p. 11
Date de sortie du service 1915-01-01
Raison de sortie du service Misbehaviour
Commonwealth War Graves Commission http://www.cwgc.org/find-war-dead/casualty/308861/NORWEST,%20H
Décédé à l’âge de 30
Lieu d’enterrement Warvillers Churchyard Extention, Somme, France
Décoration militaire http://www.bac-lac.gc.ca/eng/discover/military-heritage/military-medals-1812-1969/Pages/item.aspx?IdNumber=86146&, http://www.bac-lac.gc.ca/eng/discover/military-heritage/military-medals-1812-1969/Pages/item.aspx?IdNumber=86147&
Décorations décernées MM and Bar
Date de décoration 1884-05-01, 1884-05-08, 1915-01-02, 1915-09-08, 1917-07-09, 1918-10-07
Autres liens http://www.metismuseum.ca/resource.php/14128
Identificateur 4338